Daniel Picouly
Parrain de la 4e édition du concours des Timbrés de l’orthographe
Né le 21 octobre 1948 à Villemomble, Seine-Saint-Denis (France), Daniel Picouly est le onzième des treize enfants de Paulette, Morvandiote, et de Roger, Tarbais d’origine martiniquaise, chaudronnier à Air France. Enfance multi heureuse à Villemomble (en pavillon minuscule) puis à partir de 1962 à Orly (en HLM, cité Million). Scolarité un peu fantaisiste et buissonnière, il ne passe pas le baccalauréat, et pourtant… Après un diplôme de comptabilité (BSEC), il entre en faculté de Droit à Assas (Paris II) en 1968. Il continue ses études universitaires à Dauphine (Paris IX) pour une licence, puis une maîtrise de gestion option Marketing et Finances.
A la mort prématurée de son père en 1973, il doit abandonner son doctorat pour travailler. Il devient – et pour une quinzaine d’années- maître auxiliaire dans des lycées de banlieue parisienne : Klemlin-Bicêtre, Saint-Ouen, Argenteuil, Villepinte … en classe de section G (tertiaire).  

En 1988, il finit par passer les concours et devient professeur en B. T. S. Force de Vente à Mitry-Mory, puis à Paris 13è où il enseigne la communication et la négociation.

Il n’a jamais ni commencé ni cessé d’écrire, son premier livre La Lumière des Fous paraît aux Editions du Rocher en octobre 1991. La Série Noire l’avait jugé « trop noir »… mais il y publie ensuite les titres policiers Nec et Les larmes du chef.
Françoise Verny l’incite à écrire l’histoire de sa famille et son premier roman autobiographique, Le Champ de personne, chez Flammarion, recevra le Prix des Lectrices de ELLE en 1996. Le début du succès.

Avec L’Enfant léopard  publié chez Grasset, il reçoit le Prix Renaudot en 2000. Il renonce alors à l’enseignement pour se consacrer à son métier d’écrivain.
Viennent ensuite les romans Paulette et Roger, Fort-de-l’eau, Le coeur à la craie, La treizième mort du Chevalier, Un beau jeudi pour tuer Kennedy et 68 Mon Amour (titré Le Général et moi en version poche), tous publiés chez Grasset.


Il écrit également pour la jeunesse avec les aventures d’une tortue « véloce » illustrées par Frédéric Pillot, dont les éditions Magnard publient le quinzième album fin 2011.
En 2009, Mondo TV décide de produire le dessin animé en 3D Lulu Vroumette, diffusé à partir d’octobre 2010 sur france 5. Une première série de 52 épisodes voit alors le jour, suivie d’une deuxième saison en 2012, année où l’on fêtera les dix ans de Lulu dont les albums sont traduits jusqu’en Chine.

En mars 2011 paraît le troisième volet de sa trilogie historique autour du Chevalier de Saint-George commencée avec L’enfant léopard et La Treizième Mort du Chevalier. C’est La Nuit de Lampedusa, roman publié chez Albin Michel.
Plusieurs publications à l’automne 2011, dont Nos Histoires de France chez Hoëbeke, occasion de revenir sur l’école de son enfance et ses planches épiques en couleurs.
Selon le même principe, Nos géographies de France paraît fin 2012.

Parallèlement, il consacre une partie de son temps à l’animation littéraire et culturelle, dont l’émission Tropismes qu’il crée sur la chaîne de télévision RFO en 2002, 2003, 2004, 2005…
… puis Café Picouly diffusé sur France 5 en 2006, 2007, 2008…
… puis Café Littéraire sur France 2, de septembre 2008 à juin 2009…
… pour reprendre Café Picouly chaque vendredi soir sur France 5, de septembre 2009 à juin 2011.
En novembre 2011, Daniel Picouly lance Le monde vu par …, un entretien hebdomadaire de 26 minutes avec une personnalité « grand témoin » d’aujourd’hui. Diffusée sur France Ô chaque dimanche à midi, l’émission est rediffusée le mardi à 10 h.

Toujours des histoires en cours d’écriture, et un rêve qui va se réaliser : le théâtre. C’est au Festival d’Avignon Off -juillet 2012- qu’il fait ses premiers pas sur scène avec un texte autobiographique La faute d’orthographe est ma langue maternelle publié par Albin Michel la même année … Dès septembre 2012, il joue son spectacle au théâtre Tristan Bernard à Paris, avant d’entamer en 2013 une tournée en France et pays francophones.

Daniel Picouly participe aux jurys de plusieurs prix littéraires. Il a animé le Brunch Littéraire mensuel du Hyatt-Regency Paris-Madeleine de septembre 2006 à juin 2012.

Sa priorité reste l’écriture. 

Source  : http://www.picouly.com
Crédits photos :
© Rudy Waks (photo 1)
© Alain Beauvais (photo 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Opération de sécurité *